De retour à l’accueil

Entretenir et nettoyer sa cigarette électronique

Pour profiter des plaisirs de sa cigarette électronique, il faut en prendre soin. Nous vous proposons quelques astuces pour prolonger la sensation des arômes et une vape de qualité à travers le temps.

L’envie de vape arrive généralement sans prévenir, on aime donc avoir sa cigarette électronique sur soi à chaque instant. Les vapoteurs emmènent leurs cigarettes électroniques partout pour vaper avec les collègues de travail, les amis, seul ou en groupe. La cigarette électronique bouge avec son vapoteur ; mais qui dit nomade dit entretien. Pas question de vaper sur une e-cigarette pleine de saletés qui a récupéré les miettes du fond de la poche. Outre des questions d’hygiène, c’est aussi une question de plaisir. Les petites saletés dont regorgent nos sacs et pantalons diminuent les sensations et donc le plaisir de la vape. Voici quelques conseils d’entretien pour garder ces sensations intactes vape après vape.

Les lèvres au contact d’un Drip Tip propre

Le Drip Tip est la partie de votre e-cigarette que vous portez à la bouche alors pas question de laisser des saletés s’y installer. Quelques conseils aussi bien pour l’hygiène que pour le confort.


Quelle fréquence de nettoyage ?
Puisque cet embout est en contact direct avec les lèvres, c’est bien évidemment la partie à nettoyer le plus régulièrement.

C’est ici que l’humidité des lèvres rencontre celle de la vapeur. Par conséquent, les saletés, poussières et autres petites miettes s’y regroupent dès que l’embout de la cigarette électronique touche le fond de la poche ou du sac.

Composé d’un matériau rigide et résistant, le Drip Tip n’est pas difficile à nettoyer. Il suffit de le passer régulièrement sous l’eau claire. Vous pouvez bien ajouter une petite goute de savon liquide ou de produit vaisselle et ensuite bien rincer pour éviter de garder un goût savonneux.

Petite astuce, même si cela est tentant nous vous conseillons d’éviter les cotons tiges. C’est bien parce qu’ils se faufilent dans tous les recoins qu’il est préférable de ne pas les utiliser. Ils pourraient laisser des petites fibres ou particules de cotons traité chimiquement et ainsi endommager la résistance de votre cigarette électronique.

Certains modèles proposent des protèges drip tips magnétiques comme c’est le cas pour le modèle Endura T18II d’Innokin. Cela permet une protection supplémentaire pour le dript tip et pour l’intérieur du tank.

Les Tanks, Clearomiseurs, débit d’air et cheminée sous l’eau chaude

Parce que personne n’aime la vape poussiéreuse, on oublie rarement de nettoyer le Drip Tip. Mais qu’en est-il des autres parties de votre e-cigarette ? La saleté se faufile un peu partout et pour profiter longtemps de votre e-cigarette, pas de mystère, il est conseillé de bien l’entretenir.

Construit généralement en Pyrex, le Tank peut aussi être fait de plusieurs matières plastiques (PMMA, Polycarbonate) ou encore en métal (acier chirurgical). C’est la partie qui contient le précieux e-liquide. Il serait dommage de perdre les propriétés et les arômes d’un e-liquide à cause d’un mauvais nettoyage.


Quelle fréquence de nettoyage pour le tank ? A chaque changement de résistance ou entre deux remplissages si des saletés sont apparues.
En principe, l’intérieur du tank est isolé de l’extérieur et des poussières. Si toutefois des saletés arrivent à s’immiscer depuis le Drip Tip en passant par la résistance, il faut alors non seulement bien nettoyer mais aussi changer la résistance et reconsidérer la façon dont vous transportez votre cigarette électronique.
Le nettoyage du Tank est simple. Il suffit de le passer sous l’eau avec une goutte de produit vaisselle puis de rincer abondamment à l’eau claire. En fonction de sa composition, le tank peut être légèrement fragile, alors mieux vaut ne pas utiliser de produit acide. Et manipulez le tout avec un peu de délicatesse en faisant attention particulièrement aux joints toriques qui, sur certains modèles, restent fixés au Tank ou au contraire qui se décollent trop facilement et qui peuvent s’égarer lors du lavage.

 

Clearomiseurs, débit d’air et cheminée, les différentes parties des atomiseurs sont tout aussi sensibles aux poussières. Toutes les pièces qui régulent la circulation de l’air et de la vapeur doivent être nettoyées des saletés que le vapoteur pourrait inhaler.
Quelle fréquence de nettoyage pour le Clearomiseur et les autres parties ? A chaque changement de résistance, avant que les sensations de vape ne diminuent.
Certaines parties non démontables comme peuvent l’être les débits d’air et les cheminées sont forcément plus délicates à nettoyer. Mais dans l’ensemble, le principe reste le même : passez les différents composants quelques minutes sous un bon débit d’eau claire. Prenez en revanche bien soin par la suite de tout sécher intégralement. Utilisez un papier essuie-tout pour essuyer et de préférence, laissez sécher avant de remonter le tout.

Pour entretenir vos coils de type RDA OU RTA, vous pouvez procéder à un Dry Burn comme expliqué plus bas pour l’entretien des résistances.

Les résistances : le dry burn et le remplacement des coils RDA/RTA

Pièce centrale de la cigarette électronique, la résistance transforme votre e-liquide en vapeur. Le e-liquide est contenu dans des mèches ; ce sont ces mèches qui sont au contact de la résistance. Le e-liquide est composé de plusieurs ingrédients qui en chauffant forment la savoureuse vapeur de la vape. Mais les résistances peuvent s’encrasser avec le temps. Il faut alors les changer ou éventuellement procéder à un Dry Burn comme nous vous l’expliquons un peu plus bas.

A quelle fréquence changer la résistance ? A titre indicatif, tous les 30ml de e-liquide, soit après 3 flacons de 10 ml. Concrètement, quand votre e-cigarette perd de son efficacité de manière durable : moins de saveurs, moins de sensation de hit, difficultés pour aspirer ou encore lorsqu’apparaît durablement un arrière-goût de brulé.

Le plus simple et efficace est de changer de résistance, ou même de clearomiseur cela restera toujours plus économique que des cigarettes de tabac.

Mais une autre alternative est possible pour les plus méticuleux : le Dry Burn. Méfiez-vous tout de même, il ne faudrait pas endommager votre cigarette électronique.

Le principe du Dry Burn est celui du lavage à sec, par la chaleur. L’idée est de brûler les particules qui se sont accumulées sur la résistance comme on brûlerait les restes de gras d’une grille de barbecue. Lorsque vous avez une cigarette électronique entièrement démontable, vous avez accès à la résistance (parfois une paire de résistances) et aux mèches de coton. Il faut alors délicatement enlever les mèches puis activer le fire de votre cigarette électronique afin de chauffer la résistance. Elle doit rougir du centre vers les extérieurs. Maintenez chaud quelques secondes à peine, laissez refroidir et répétez à plusieurs reprises jusqu’à ce que la résistance retrouve une couleur proche de celle d’origine.

Nous vous déconseillons de provoquer un choc thermique en plongeant la résistance encore chaude sous l’eau comme peuvent le faire certains. Vous risquez d’endommager la résistance et d’altérer son bon fonctionnement, ce n’est pas prudent. Une fois la résistance ainsi nettoyée, remplacez les mèches par de nouvelles mèches de coton et pensez à bien imbiber le tout de e-liquide avant de tout remonter.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les clearomiseurs qui ne se démontent pas entièrement, après avoir passé le tout à l’eau claire, trois options s’offre à vous:

  • absorber le maximum d’humidité restant dans la résistance puis attendre que l’humidité s’évapore avant de réutiliser
  • pour les plus impatients d’entre vous, sécher au sèche-cheveux
  • ou procéder au changement de la résistance car celui peut ne plus être fonctionnelle au bout d’une certaine durée et fréquence d’utilisation. (c’est souvent cette troisième option qui sera choisit la plupart du temps, car les résistances non démontables ont une durée de vie très limitée, et nous ne pouvons procéder au changement du coton uniquement)

Activez votre cigarette électronique quelques secondes à plusieurs reprises et le tour est joué.

Inspecter les accus

Les accus ne se nettoient pas à proprement parler. Pas question de les passer sous l’eau. Tout contact avec l’eau est à proscrire. Alors pourquoi parler des accus quand on aborde le sujet de l’entretien des cigarettes électroniques ?

Précisément parce que toute humidité est à éviter pour se protéger des risques de courts-circuits. Alors, vérifiez vos batteries lorsque vous en changez. Un essuie-tout sec vous permettra de retirer la vapeur qui se serait éventuellement infiltrée. Cela ne prend que quelques secondes et évite de possibles gros ennuis.

Profitez-en pour vérifier l’état général de vos accus : le film plastique doit être intact, pas de traces de coups pour vaper en toute sérénité.

 

Et un dernier conseil, offrez-vous une boite pour transporter votre cigarette électronique, vous pourrez l’emmener partout en la protégeant des saletés de l’environnement. Pour une vape plus clean et des sensations préservées !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ÉCRIRE DES COMMENTAIRES