De retour à l’accueil

E-Liquide Bio, E-Liquide Végétal : Comment s’y retrouver ?

Face aux quelques 400 substances contenues dans le tabac, la cigarette électronique a le mérite d’être 95% moins nocive. Aujourd’hui les vapoteurs qui souhaitent allier plaisir tout en préservant au mieux leur santé se tournent vers les e-cigarettes et le e-liquides biologiques. Qu’en est-il exactement ? Quelle est la différence entre e-liquide bio et végétal ? Existe-t-il des labels de e-liquides certifiés bio ?

Sans goudron et sans monoxyde de carbone, la cigarette électronique a déjà conquis plus d’1 million de fumeurs en France. Indéniablement moins nocive, les e-cigarettes s’imposent parmi les substituts au tabac les plus efficaces.

Auprès des vapoteurs comme ailleurs, le biologique se fraye un chemin. Des e-liquides bio arrivent donc dans l’univers des cigarettes électroniques. Mais la vape peut-elle déjà se targuer d’être certifiée bio ? Qu’en est-il exactement de ces liquides de cigarette électronique biologique ? Que choisir entre e-liquide bio et e-liquide végétal ?

Pour s’y retrouver, revenons sur la composition des e-liquides des cigarettes. Petit voyage au monde de la vape…

Composition du e-liquide

Les deux principaux éléments qui composent les e-liquides des cigarettes électroniques sont :

  • Le Propylène Glycol
  • La Glycérine Végétale

Le Propylène Glycol participe à la sensation de « hit », ce resserrement de la gorge apprécié des anciens fumeurs. Il fait aussi ressortir les saveurs du e-liquide. Généralement de provenance pétrochimique, il est le résultat d’une réaction entre de l’eau et de l’oxyde de propylène.
La Glycérine Végétale quant à elle, joue sur le volume de vapeur expiré. Comme son nom l’indique, elle est issue de d’huiles végétales par exemple de noix de coco, de palme ou encore de maïs. Elle a tendance à camoufler les saveurs du e-liquide.
A eux deux, ils constituent près de 80% des composants du e-liquide des cigarettes électroniques. Leur ratio peut varier d’une recette à une autre et leur fonction première est donc de produire vapeur et saveur convoitées par les vapoteurs.

A ces deux composants principaux s’ajoutent par ailleurs :

  • De l’Alcool
  • Des Arômes
  • De la Nicotine (ou des Sels de Nicotine)


Les Arômes des e-liquides peuvent être naturels ou artificiels. Ils peuvent être obtenu suivant divers procédés : synthèse chimique pour les arômes de synthèse ; extraction à froid de plantes ou de feuilles aromatiques ; extraction par solvant que ce soit de l’alcool, de l’eau ou du propylène glycol ; ou encore par distillation. La Nicotine procède de l’extraction et la distillation de feuilles de tabac.

Les cigarettes électroniques aux e-liquides bio, une tromperie de marketing

Aujourd’hui, un e-liquide qui se prétend 100% bio n’est pas crédible. Mais certains composants peuvent avoir une provenance biologique. Il est donc conseiller de toujours porter attention aux étiquettes. La Directive Européenne sur les Produits du Tabac (TPD Tobacco Product Directive) rend obligatoire l’affichage de tous les composants sur les fioles de e-liquide.

Si la Glycérine Végétale peut être bio, ce n’est pas le cas du Propylène Glycol. Mais il ne faut pas se méprendre, le terme végétal ne garantit pas que la Glycérine Végétale soit bio. Pour cela, encore faut-il que les huiles végétales soient d’origine biologique et non traitées chimiquement et sans ajout de substances chimiques supplémentaire. Par ailleurs aujourd’hui, il n’existe pas de nicotine certifiée bio et seuls quelques rares arômes répondent aux critères biologiques. Et certains arômes comme les saveurs cola ou energy drink nécessairement d’origine chimique ne pourront jamais être qualifiés de bio.

Au final, pour bénéficier du label bio et pouvoir ainsi afficher les lettres AB, il faut que 95% des composants découlent de production biologique. Les e-liquides des cigarettes électroniques ne peuvent aujourd’hui pas répondre à ce critère établi depuis 1985 par le ministère de l’agriculture. Attention donc aux e-liquides de cigarettes électroniques qui se présentent comme biologiques.

Le bio est aujourd’hui d’abord un argument marketing, certes séduisant pour les vapoteurs mais trompeur !

La norme AFNOR, des garanties alternatives au bio pour les e-liquides de cigarettes électroniques.

Si les vapoteurs ne trouveront pas de e-liquides certifiés bio, il existe d’autres critères d’évaluation de la qualité des cigarettes électroniques.

En ce qui concerne la Glycérine Végétale qui peut être bio, le label le plus exigeant en France s’appelle Ecocert.

Par ailleurs, la certification AFNOR assure de bonnes conditions de fabrication d’e-liquides de qualité. Un e-liquide respectant la norme AFNOR se compose d’ingrédients pharmaceutiques (USP ou PE) et les composants qui présentent des problèmes de santé, diacétyle et sucralose par exemple sont strictement interdits.

Le e-liquide végétal, pour ou contre, à chacun de choisir.

Il est possible de trouver du e-liquide sans Propylène Glycol qui est donc l’ingrédient chimique majoritaire dans la composition des fioles pour cigarettes électroniques. Il est alors remplacé soit par du monopropylène végétal, substitut naturel et donc possiblement bio, extrait du maïs ou du soja ; soit par de la Glycérine Végétale dosée à 100 %. Alors quels sont les avantages et les inconvénients ?

D’origine purement végétale, ces produits sont considérés sans risque d’irritation ou d’allergie. Mais parfois, ces composés peuvent entrainer un dessèchement des voies respiratoires qui entraîne des sensations désagréables pour les vapoteurs.

La Glycérine Végétale produit un plus gros volume de vapeur mais atténue aussi les saveurs. Une molécule nocive peut être produite lorsqu’elle est chauffée à 290°C, mais cela reste toujours moins nocif qu’une cigarette de tabac.

En termes de sensation, le e-liquide végétal déçoit les vapoteurs les plus attachés à l’effet de « hit » qui est moins fort même si c’est d’abord la nicotine qui en est la cause. Les anciens fumeurs attachés à ce sentiment seront des vapoteurs comblés de e-liquides classiques. Ils trouveront leur produit favori en gardant l’œil ouvert sur les composants, pour certains bio, inscrits sur chaque fiole.

Au final, à chacun sa vape !

ÉCRIRE DES COMMENTAIRES